⚠️ Psstt! Ton navigateur est un peu trop vieux ;) Essaie plutôt avec Chrome ou Firefox ⚠️

Comprendre le stress – Intervenants

Respire outils

Version pour les intervenants.

Saviez-vous que… :

  1. Le stress est nécessaire à la vie et a permis la survie de notre espèce !
  2. Les stresseurs sont omniprésents dans la vie de tous.
  3. Le stress est une réaction normale du corps face aux stresseurs présents dans l’environnement ou à l’interprétation que l’on en fait.
  4. Le stress est utile. Une bonne gestion du stress augmente la concentration et la mémoire.
  5. Seul le stress chronique peut avoir des conséquences négatives sur la santé.
  6. Il est clair que plus les enfants sont jeunes, plus ils sont vulnérables au stress mal géré des adultes, car ils ne possèdent pas la capacité de contrôler les situations et les stratégies pour diminuer la nouveauté et l’imprévisibilité.

Le stress est tout simplement une réaction hormonale. Ce sont l’élément déclencheur et la façon de gérer ce stress qui peuvent être positifs ou négatifs. 

Le stress est contagieux. Si les adultes gèrent bien leur propre stress, ils réduisent les impacts possibles sur leurs enfants, peu importe leur âge.

Mieux comprendre LE STRESS

Stress absolu

Le stress absolu est celui qui survient en réaction à un élément déclencheur exceptionnel lié à une question de survie. Des exemples ? Un accident de voiture, une agression, la rencontre avec un animal sauvage ou une alarme d’incendie.

Stress relatif

Le stress relatif vient de l’interprétation que l’on fait d’une situation. Il diffère d’une personne à l’autre. Des exemples ? Une modication à l’horaire, un oral, un examen, le remplacement de l’éducateur ou de l’éducatrice, un changement de groupe, un deuil ou la séparation des parents.

Pour qu’une situation soit stressante, il faut pouvoir y associer un ou plusieurs éléments caractéristiques. Les voici :

MENACEEXEMPLES DE QUESTIONS À ME POSER
CONTRÔLE FAIBLEVous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation.
IMPRÉVISIBILITÉQuelque chose de complètement inattendu arrive ou vous ne pouvez pas savoir ce qui se produira.
NOUVEAUTÉIl se produit quelque chose que vous n’avez jamais expérimenté.
ÉGO MENACÉVos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. On doute de vos capacités.
POUR S’EN SOUVENIR C.I.N.É.

Symptômes et manifestations

Selon les individus et l’âge, les symptômes peuvent varier et se manifester de différentes façons.
Exemples :

  • Changement soudain de comportement.
  • Maux de ventre, maux de tête, nausées, changement d’appétit.
  • Sentiment de tristesse (pleurs, repli sur soi).
  • Bouffées de chaleur, rougeurs.
  • Irritabilité, impatience, difficulté à gérer ses émotions.
  • Difficulté à dormir.
  • Diminution de la capacité de concentration, d’attention ou de mémorisation.
  • Crises (pleurs, impulsivité, etc.).
  • Évitement des situations stressantes et refus de participer.

Pourquoi la gestion du stress est- elle importante ?

  • Lorsqu’on n’est pas outillé pour gérer un stress, le stress chronique peut s’installer.
  • Le fait de cumuler plusieurs stresseurs peut augmenter le niveau de stress et la complexité à le gérer.
  • Plusieurs études ont démontré que, lorsque les parents agissent de manière à diminuer la nouveauté et l’imprévisibilité subies par leur enfant, ils peuvent accroître le sentiment de contrôle chez ce dernier et, par extension, réduire son stress.

Je passe à l’action !

  1. Encourager la pratique d’activités physiques.
  2. Enseigner à mieux gérer le temps et les priorités.
  3. Aménager des endroits calmes et des coins zen.
  4. Aménager des locaux permettant de faire des choix d’activités variées.
  5. Aménager des lieux permettant de bouger, qui favorisent le jeu libre et spontané.
  6. Annoncer les changements et la routine (pour les plus jeunes ou la clientèle plus vulnérable).
  7. Réduire la stimulation visuelle (par exemple en enlevant des affiches ou en focalisant sur un thème à la fois ou
    par semaine).

VOUS DEVEZ savoir que…

Lorsque les hormones du stress atteignent le cerveau des enfants et des adolescents, elles affectent des régions qui sont encore en plein développement.

Des études mentionnent que l’adulte (NOUS !) est l’un des acteurs les plus importants dans la gestion du stress de l’enfant. L’adulte peut poser des gestes pour diminuer la nouveauté et l’imprévisibilité (par exemple en visitant de nouveaux lieux). Il peut aussi accroître le sentiment de contrôle chez l’enfant, par exemple en lui offrant
des choix.

En cas d’anxiété, l’interprétation du danger, de ses probabilités et de ses conséquences est souvent exagérée et nuit au fonctionnement de la personne. Lorsque l’anxiété devient une source de détresse ou de souffrance, n’hésitez pas à diriger la personne vers les
services adéquats.

Trucs et astuces :

  1. Rire ou chanter.
  2. Enseigner à prendre de profondes respirations.
  3. Prendre la « température » du groupe.
  4. Reconnaître et nommer les émotions vécues.

Quel est MON RÔLE ?

Le stress absolu est celui qui survient en réaction à un élément déclencheur exceptionnel lié à une question de s

En tant qu’adulte, je fais le nécessaire pour diminuer les excès de nouveauté et d’imprévisibilité chez les enfants et les jeunes. Je peux accroître le sentiment de contrôle chez ces derniers et, en conséquence, réduire leur stress.

Comme adulte signicatif, vous agirez principalement sur le stress relatif de vos clientèles. Il existe quelques trucs et astuces que vous pouvez mettre en place en vue de : 

  1. Réduire les symptômes de stress ;
  2. Proposer des stratégies efficaces de gestion du stress ;
  3. Permettre d’éviter l’accumulation de stresseurs.

Prendre le temps de me poser les bonnes questions :

MENACEEXEMPLES DE QUESTIONS À ME POSER
CONTRÔLE FAIBLE
  • Quels sont les moyens que j’utilise pour partager le pouvoir entre le jeune et moi ?
  • Est-ce que je laisse le jeune faire des choix ?
  • Est-ce que le jeune que j’accompagne peut faire ses choix de résolution de problèmes ou de conflits ?
IMPRÉVISIBILITÉ
  • Quels sont les moyens que j’utilise pour faire connaître l’horaire des activités, de la routine, etc. ?
  • Est-ce que les règles de l’organisation sont bien connues des jeunes ?
  • Comment puis-je éviter que quelque chose d’imprévisible arrive pendant ma rencontre avec un jeune ?
NOUVEAUTÉ
  • Quels sont les moyens que je prends pour que les jeunes apprivoisent les changements ?
  • Comment vais-je informer un jeune plus vulnérable qu’un changement aura lieu à la prochaine rencontre ou dans la programmation d’une activité ?
ÉGO MENACÉ
  • De quelles façons puis-je favoriser le sentiment de compétence des jeunes face à une épreuve, un défi, etc. ?
  • Comment est-ce que j’amène les jeunes à relever des défis personnels afin qu’ils se sentent fiers ?
  • Comment est-ce que j’interviens pour soutenir un jeune qui a une faible estime de soi ?
  • Comment est-ce que je valorise auprès de tous les jeunes l’importance de l’effort malgré les difficultés ?

N. B. : Toute l’information de cette fiche provient des recherches de Sonia Lupien, Ph. D., et a été puisée dans le site Internet du Centre d’études sur le stress humain.

Source :

Tiré de Crevale, La Trousse Saine gestion du stress. Adapté par la Direction de santé publique du CISSS des Laurentides.

Partage :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email

Partage :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email

Autres outils